soupirant


soupirant

soupirant, ante [ supirɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. m.
XIIIe; de soupirer
1Littér. Qui soupire, se plaint. « La jeune Adèle, soupirante mais consentante » (Courteline).
2 N. m. Vieilli ou plaisant Amoureux. « Je n'oublie pas qu'en me replaçant au nombre de vos soupirants, je dois me soumettre, de nouveau, à vos petites fantaisies » (Laclos).

soupirant nom masculin Ironique. Celui qui est amoureux d'une femme, qui lui fait la cour. ● soupirant (synonymes) nom masculin Celui qui est amoureux d'une femme, qui lui fait la...
Synonymes :
- flirt (familier)
- prétendant

soupirant
n. m. Plaisant ou vieilli Amoureux.

⇒SOUPIRANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.
I. — Part. prés. de soupirer.
II. — Adj., littér.
A. — [En parlant d'une pers.] Qui fait entendre des soupirs et plus particulièrement des soupirs d'amour. Dans ce parc il y avait des jeunes filles (...) toutes les jeunes filles soupirantes et pareilles à des chèvrefeuilles (JAMMES, Rom. du lièvre, 1903, p. 46).
B. — [En parlant d'une chose] Qui émet des sons s'apparentant aux soupirs d'un être humain. Par cette existence éternellement voyageuse (...), il était donné à ce monde [des saltimbanques] de toujours avoir devant soi l'espace libre, (...) de s'emplir les oreilles des rumeurs confuses de la terre, des harmonies soupirantes des voûtes des forêts (E. DE GONCOURT, Zemganno, 1879, p. 77). Mais l'émotion de ces accents, dont les battements des violons à contre-temps et les clarinettes soupirantes trahissent le désordre intérieur, est réprimée et ramenée, par une terminaison écourtée, au rythme imposant du cortège et à la tonalité initiale dont elle s'était, quelque temps, écartée (ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 395).
III. — Subst. masc.
A. — Plais. Homme qui aspire à l'amour, à la conquête d'une femme. Synon. amoureux, galant. Elle reçoit, donne à dîner, fait les honneurs de chez elle en maître de maison, traite en homme avec les hommes, rebute les conseils, fait taire les insinuations et marche la tête haute, cuirassée, son droit à la main, à travers les curiosités du monde, les galanteries des soupirants et les sollicitations de son mari (TAINE, Notes Paris, 1867, p. 213). Il y a, dans Two gentlemen, une scène charmante où l'on voit Julia déchirer une lettre de son soupirant (GREEN, Journal, 1944, p. 170).
Rare, au fém. Amoureuse. Chère sœur, pense à moi, voilà tout ce que je te demande. Sur ce, belle et tendre soupirante du languedocien Pétrarque, tâchez de le trouver modernisé, ayant cent mille livres de rente, et directeur g[énér]al. Adieu (BALZAC, Corresp., 1819, p. 42).
B. — Vx. Fonctionnaire, serviteur de l'État, en attente de sa position, de sa fonction officielle. Arrivé à Brest je ne trouvai point mon brevet d'aspirant (...). Je restai ce qu'on appelait soupirant, et comme tel, exempt d'études régulières (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 95).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. dep. 1694: soupirant. Fréq. abs. littér.:450. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 827, b) 714; XXe s.: a) 657, b) 429.

soupirant, ante [supiʀɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. XIIIe, souspirant; de soupirer.
1 Adj. Littér. Qui soupire, se plaint. || Soupirante mais consentante (cit.). || Tendres et soupirantes histoires d'amour (→ 2. Lai, cit.).
2 N. m. (V. 1221). Vieilli ou plais. || Le soupirant de (une femme); son soupirant : son amoureux. Galant (→ Délicat, cit. 25; désorienter, cit. 3; mourant, cit. 4). || Vos soupirants, ses soupirants (→ Fantaisie, cit. 22; goujat, cit. 6; œil, cit. 22).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • soupirant — soupirant, ante (sou pi ran, ran t ) adj. 1°   Qui soupire.    Particulièrement, qui soupire d amour. •   Que fait autour de notre porte Cette soupirante cohorte ?, LA FONT. Petit chien.. •   Ô union de deux coeurs qui ne veulent plus être qu un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • soupirant — Soupirant. s. m. v. Amant. Elle a beaucoup de Soupirants …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SOUPIRANT — s. m. Amant, celui qui aspire à se faire aimer d une femme. Elle a beaucoup de soupirants. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SOUPIRANT — n. m. Celui qui languit d’amour pour une femme. Elle a beaucoup de soupirants. Il est familier et légèrement ironique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • soupirant — nm., amoureux, prétendant, galant : shalan <client> (Arvillard) ; rogâtyon péj. (Saxel), prétindin (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • soupirant — …   Useful english dictionary

  • Le Soupirant — est un film français réalisé par Pierre Étaix, sorti en 1962. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Récompenses …   Wikipédia en Français

  • Le Soupirant —    Comédie de Pierre Étaix, avec Pierre Étaix (le soupirant), Karin Vesely (la jeune fille au pair), France Arnell (Stella), Claude Massot (le père), Denise Péronne (la mère).   Scénario: Pierre Étaix, Jean Claude Carrière   Photographie: Pierre… …   Dictionnaire mondial des Films

  • soupirer — [ supire ] v. <conjug. : 1> • XIIe; suspirer Xe; lat. suspirare 1 ♦ V. intr. Pousser un soupir, des soupirs. Une halte « où je puisse moi, manger, boire, soupirer d aise » (Bosco). Soupirer d ennui, de désespoir. PROV. Cœur qui soupire n a… …   Encyclopédie Universelle

  • Pierre Etaix — Pierre Étaix Pierre Étaix, réalisateur français né le 23 novembre 1928 à Roanne, (Loire). Sommaire 1 Biographie 1.1 Les droits sur les films de Etaix 2 Filmographie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.